Nom d’un Valentin, le 14 Février approche !

 

Il ne vous reste plus que quelques jours pour faire appel à votre imagination et épater votre moitié!
Mais avant de vous torturer l’esprit, un peu d’histoire sur cette fête qui reste toute de même assez mystérieuse…

 

  • L’empereur Romain Claude II : Valentin de Rome
    Selon la croyance populaire, l’empereur Romain Claude II aurait interdit et annulé les mariages Chrétiens de l’empire afin d’éviter que les soldats soient tentés de renoncer l’engagement dans les légions militaires pour ne pas quitter leur famille. C’est alors qu’un certain Valentin, prêtre chrétien, fut envoyé en prison et condamné à mort pour avoir marié en secret deux personnes.
  • L’évêque de Terni : Valentin de Terni
    En 269 à Rome, un Valentin fût confondu avec l’évêque de Terni et ainsi décapité un certain 14 Février.
  • Valentin de Rhétie :
    Personnage célébré en Allemagne au Vème siècle.
Mais traditionnellement, le 14 Février connaît ses origines en Grande Bretagne et est considérée comme la fête des amoureux au XIVème siècle. Avec comme première croyance amoureuse, où l’on pensait que le 14 février était le jour où les oiseaux s’appariaient.

 

Le « Valentinage »

La coutume du « Valentinage » est apparu à la fin du Moyen-Âge en Angleterre. Durant une journée, un homme et une femme se devaient des obligations (cadeaux, galanteries…) l’un envers l’autre.
Les Valentins s’échangeaient alors des poèmes, soit des « Valentines », pour exprimer leur amitié qui se transforma petit à petit en fête des amoureux.
C’est ainsi que cette coutume s’est développée en Grande Bretagne et en Amérique du Nord et prend aujourd’hui, le nom de « Valentine’s Day ».

De nombreuses légendes sur la Saint Valentin ont également été inventées pendant cette période…

Aujourd’hui, aux Etats-Unis, la St Valentin est évidemment la fête des amoureux mais c’est aussi un jour où l’on célèbre l’amitié. Les américains célèbrent la fête de différentes manières mais la plus courante consiste à échanger des marques d’affection, des fleurs et des sucreries.
Elle s’est ensuite répandue dans les année 80 à travers le continent. Malgré une perdition des traditions en France, elle conserve néanmoins aujourd’hui encore, quelques rituels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *